Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher



Groupes de recherche


Accueil > Groupes de Recherche > Lumière et Matière

Thématiques

par Agnès Gaunie Picart - publié le , mis à jour le

Le groupe de recherche LM, travaille sur deux axes : la production et l’utilisation de la lumière.
Axe 1 : Production de lumière
Thème 1 : Composants organiques émetteurs de lumière (OLEDs et OFETs) et systèmes associés
La production de la lumière par des composants organiques constitue un axe majeur des travaux du groupe LM. Notre groupe de recherche possède des dispositifs lourds nécessaires pour la réalisation des composants organiques et de leur caractérisation. Le groupe travaille plus précisément sur les sujets suivants :
• OLEDs basés sur des organométalliques du platine
• OLEDs sur support flexible
• FETs Organiques luminescents
• Etudes des interactions entre OLEDs et leur alimentation
Nos objectifs dans ce domaine sont :
• Maîtriser la réalisation des sources de lumière « plastiques » sur différents types de support en utilisant des molécules innovantes synthétisées en collaboration avec des chimistes afin d’obtenir une large palette des couleurs y compris le banc. A plus long terme nous souhaitons pouvoir utiliser des molécules issues de la chimie verte.
• Développer des nouveaux diagnostics basés sur des techniques de microscopie Raman, Microscopie Optique à Champ Proche, AFM/KFM pour étudier les phénomènes aux interfaces dans les semi-conducteurs organiques.

Thème 2 : Systèmes produisant de la Lumière basée sur les Sources Solides de Lumière (SSL)
Le groupe LM se positionne clairement dans le domaine de la qualification et l’optimisation des systèmes d’éclairage à diodes électroluminescentes (LEDs), nous ne travaillons pas sur le semi-conducteur lui-même. Les sujets de nos travaux dans le domaine incluent :
• Etude du vieillissement des LEDs et analyse des causes de défaillances
• Etude des causes de vieillissement des composants organiques (OLEDs)
• La Métrologie appliquée aux lampes à LEDs
Nos objectifs dans ce domaine sont :
• Comprendre les causes physiques de vieillissement des Sources Solides de Lumière et mettre en place des méthodologies permettant le vieillissement accéléré de ces composants et la détection des signatures liées aux phénomènes de vieillissement.
• Consolider et accroître nos capacités métrologiques dans le domaine des sources de lumière intégrant des SSLs.

Thème 3 : Systèmes innovants pour la production de la lumière
La création de nouvelles sources de lumière blanche constitue un nouveau challenge depuis plusieurs années. Le groupe LM explore des nouveaux procédés pour la production de la lumière. A titre d’exemple nous citons 2 exemples :
• Les lampes à « décharge sombre »
• L’utilisation des diodes laser couplées avec des luminophores
Notre objectif actuel dans ce domaine est :
• Maîtriser la production de la lumière blanche par des systèmes par une diode laser bleue ou violette couplée à un luminophore jaune.
• Explorer la possibilité d’utiliser l’électroluminescence pour la création des sources lumières colorées dans des environnements extrêmes

Axe 2 : Utilisation de lumière

Thème 1 : Eclairage et Développement Durable
L’optimisation des systèmes d’éclairage est un enjeu majeur pour les années à venir. Cette optimisation ne peut se faire qu’en considérant le système entier y compris ses usages et les interactions avec son utilisateur final. Cette thématique de recherche se décline en plusieurs projets concrets. :
• Impact environnemental et analyse de cycle de vie des systèmes d’éclairage
• Impact de l’éclairage sur la santé humaine
Nos objectifs actuels dans ce domaine sont :
• Créer des outils d’analyse de cycle de vie adaptés aux différentes applications éclairagistes (tunnels, villes etc.)
• Développer des modèles d’impact de la lumière artificielle sur la santé humaine et le confort visuel.

Thème 2 : Utilisation des nouvelles technologies des sources de lumière pour l’éclairage et les applications non-éclairagistes
Le groupe LM travaille actuellement sur deux sujets :
• Etude et optimisation d’un système d’éclairage urbain auto-adaptatif : Le défi est de développer un système d’éclairage intelligent qui s’adapte aux contraintes imposées par son usage et ses usagers et qui impacte aussi faiblement que possible l’environnement (moins d’émissions de gaz à effet de serre, moins de pollution lumineuse, moins de matières toxiques, moins de maintenance curative et prédictive). Nous parlons bien d’un système d’éclairage public « intelligent » et « anthropo-centré ».
• Etude des systèmes d’éclairage pour la croissance des plantes et plus particulièrement de micro-algues.
Notre objectif actuel dans ce domaine est :
• Maîtriser le processus d’optimisation d’un système dont l’application est considérée comme un de ses « composants ». A plus long terme notre ambition est de développés de modèles d’optimisation flexibles et adaptables à des différentes classes d’application.