Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher




Accueil > Carnet > temoignages

Témoignages à consulter - Bernard de FORNEL

par David Bonnafous - publié le

Les mots sont dérisoires, après avoir appris cette terrible nouvelle, afin de témoigner de notre tristesse suite au départ de Bernard.
A titre personnel, je souhaite cependant souligner qu’il a énormément compté dans ma carrière et le mot de mentor n’est pas usurpé. Après qu’il fut mon directeur de thèse, j’ai le sentiment que des liens de respect et d’amitiés se sont tissés au fil du temps et je garde de lui l’image d’une grande humanité !
Il ne doutait pas et entreprenait beaucoup, d’où son rayonnement international exceptionnel ; c’est une personnalité du génie électrique que nous perdons là !
J’adresse à toute la famille toutes mes condoléances et, au travers des miennes, celles de tout le laboratoire qui, de façon certaine, a tant compté pour Bernard.
Bien sincèrement,
Xavier Roboam


Je ne connaissais pas personnellement Mr De Fornel mais je sais qu’il a été un acteur majeur dans la réussite et le rayonnement de notre laboratoire LEEI devenu par la suite Laplace.
Il était apprécié tant pour ses qualités humaines que professionnelles.
C’est une bien triste nouvelle que d’apprendre la disparition d’un collègue dans de telles conditions. Je m’associe à l’ensemble de mes collègues du laboratoire pour adresser mes plus sincères condoléances à la famille.
Didier Flumian


Je me souviendrai de Bernard et de sa bonne humeur, de son engagement dans sa vie professionnelle et associative.
Il a beaucoup œuvré pour notre établissement notamment au plan international où il a su tisser des liens forts à travers le monde : dans de nombreux pays d’Europe, en Tunisie, au Liban, au Canada…
Des générations d’élèves ingénieurs lui sont aujourd’hui redevables de pouvoir partir étudier dans ces pays grâce aux accords de coopération qu’il a initiés.
Bruno Sareni, Professeur INP-ENSEEIHT


Il m a fait comprendre que l autosatisfaction conduit à la régression.
Il me disait toujours : Pour s améliorer il faut s autocretiquer
Jelassi Khaled


Nos sympathies très sincères à Marie- France et à tous les membres de la famille du Professeur Bernard de Fornel et de mon collègue de travail au Labo.LEEI, Toulouse (1966-68).
Our heart-felt condolences to all the members of Pr. Bernard De Fornel Family.
Raja et Usha Brossard, Qc., Canada


Je n’ai pas eu l’opportunité de rencontrer le Pr de Fornel lorsqu’il était en fonction, et pourtant j’ai très souvent entendu parler de lui. Il a sans aucun doute marqué de son passage le domaine du génie électrique.
C’est avec un profond respect que je m’associe à la peine de ses proches et que je salue solennellement l’homme de sciences.
Francois Pigache


It’s a sad news that prof.Bernard de Fornel left us forever. He was a very great professor and researcher in the electric machine control field. He gave us a very useful exploit in this field. He will always be remembered by us.
Zedong Zheng


Le Prof. de FORNEL a été une présence importante au début de ma carrière de chercheur. Je n’ai pas accepté sa suggestion selon laquelle mon doctorat était une continuation du travail commencé par R. Kowalczyk. Dans un geste de grandeur, il a accepté ma décision et est resté mon directeur de thèse, même après cet acte de rébellion. Je ne doute pas que l’inspiration pour mon doctorat soit venue des discussions que nous avons eues avec Profa. Pietrzak-David. En tant que membre de la descendance scientifique du Prof. de FORNEL, je me suis efforcé d’honorer son héritage. Aujourd’hui, je supervise également les doctorants et la façon dont il m’a traité au début de ma vie professionnelle m’inspire encore lorsque je reçois un étudiant qui décide de suivre un chemin différent de celui que j’avais prévu pour lui. Je suis très reconnaissant à LEEI et aux professeurs qui ont participé au projet CAPES-COFECUB (INP-UFPB-001/79/85), grâce auquel j’ai pu participer à l’un des groupes d’excellence les plus remarquables en matière d’électronique de puissance et de contrôle des machines électriques.

Amicalement
Antonio Marcus Nogueira Lima, BRASIL


Dear Madam de Fornel :
I am writing to you on behalf of the academic community of the Faculty of Electrical Engineering of the Warsaw University of Technology moved by the news of your husband’s death.
He was well known, appreciated and deeply respected as a great man and scientist.
He had many friends and partners with us in Warsaw.
I am convinced that this is a great loss for You and your family, which is why we are joining You and expressing deep sympathy and condolences to You !
Bernard will always remain in our memory !

With deepest respect,
Marian Kaźmierkowski,
Professor in Power Electronics and Drives


La disparition de Bernard est une très grande tristesse, il laisse un souvenir impérissable pour ces compétences professionnelles et pour son Humanisme.
Bruno Dagues


J’éprouve une profonde tristesse en apprenant le décès de mon professeur Bernard de Fornel. Son polycopié sur les circuits me suit toujours. Je préfère le consulter à la place des meilleurs classiques du domaine. J’y ai mes marques, j’y trouve rapidement ce que je cherche et il me rappellera toujours sa bonne humeur.
Yvan Lefevre


C’est avec beaucoup de tristesse, regret et chagrin que nous avons appris le décès causé par le Covid 19 de notre respectueux professeur Bernard de Fornel, directeur de notre thèse doctorale et aussi de notre vie professionnelle !
Professeur Bernard de Fornel a toujours été un homme rigoureux, pédagogue, sympathique et chaleureux ! On se souvient très bien des cours qui nous ont donnés pendant notre première année d’études en France. Les notions étaient aussi claire que intuitive, porteuses de savoir scientifique et sens humain, qui ont été toujours très bénéfiques dans notre carrière. Tout au long de notre cursus de thèse doctorale, il a toujours été un excellent guide, perspicace et tenace pour résoudre les problèmes concernant notre recherche, tout en gardant un sens humain noble et authentique. C’est avec beaucoup de plaisir et de joie que nous pensons aux bons moments passés ensemble dans des différentes occasions professionnelles, tout particulièrement pendant son voyage en Chine ! Que c’est triste de penser qu’il n’y aura plus de modèle comme lui à suivre dans l’avenir, plus personne de sa qualité pour nous inciter à nous dépasser et nous pousser à avancer !

La pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, nous allons de tout meme continuer ses études sur les comportements des machines synchrones et asynchrones, sur la commande optimale de la vitesse et de positionnement, bien que pas toujours très facile, avec ses ouvrages dans les mains qui sont pour nous comme la Sainte Bible !

Que l’esprit scientifique de Bernard reste toujours dans notre mémoire !

En espérant que cette période difficile se passe, nous vous prions d’agréer, Chère Madame de Fornel, l’expression de nos sentiments de condoléance !

Ses ancien étudiants-thésard chinois : Yongdong LI, Liming WEI, Rongfan LIU, Yuan ZHANG, (D’autre étudiants du LEEI : Zuoxiang REN, Jin HUANG, Ming TAO, Zhingqing Zhang ).
Correspondance :
Yongdong Li, PhD
P.R.China


Une grande figure du génie électrique toulousain s’en est allée. Nous garderons de lui le souvenir d’un scientifique de très haut niveau, mais aussi celui d’une profonde humanité.
Daniel HISSEL


Une pensée émue en mémoire de celui que j’ai connu comme professeur (pour d’autres je ne sais pas, mais dans ma promo c’était "John" pour les intimes... eh oui vanne typique du potache, John De F’...), puis comme collègue au LEEI.
D’abord la science donc, puis l’homme et encore un peu de science et beaucoup d’humanité. C’est un homme marquant et attachant qui nous qui nous quitte...

Thierry MEYNARD


It is a very sad news !
He was a committee member of my DSc defense in 1987. Dammed, it was 33 year ago !
Even if we did not agree eachother on all, I would like to remember him as somebody opened to discussions.
I send my deepest condolences to his family first and to all the Laplace lab.
R.I.P. Bernard !
Gérard-André Capolino


Je conaissais Pr Bernard Defornel depuis 1997 au LEEI à l’ENSEIHT. C’est un monsieur qui se fait respecter par sa politesse, ses connaissances et son amour pur son travail. Un honneur était pour moi quand il faisait partie de mon jury de thèse. Après la retraite j’ai découvert une autre personne accueillante (il m’a invité chez lui à " reprises) agréable et parle beaucoup de ses enfants preuve de son amour et son rattachement. c’est triste de perdre une personne aussi agréable et persévérante. Paix à son âme.
Najiba Bellaaj


Le deces de Bernard deFornel est une perte inestimsable pour la communaute scientifique en general et pour l’ESIB en particulier pour laquelle il s’est pleinement depense notamment dans l’elaboration,la mise au point et le suivi continu du premier Programme de Master Genie Electrique au Liban dans les annees 1990 et ce,malgre les nombreuses difficultes rencontrees.
J’ai personnellement eu l’occasion d’apprecier ses qualites aussi bien scientifiques que humaines lors de nos nombreuses et fructueuses reunions.
Un grand nombre de nos anciens eleves ingenieurs lui doivent beaucoup pour leur formation scientifique.
Que son ame repose en paix

Prof. Claude Asmar,
Ancien directeur du Programme Genie Electrique ESIB USJ LIBAN


Il me difficile de m’habituer à cette brusque disparition de Bernard de Fornel et mes paroles seront très banales pour les adapter à ces tristes circonstances.
Après avoir organisé à Toulouse la Conférence Internationale EPE’2003, il a pris sa retraite en 2003, mais il était toujours présent au Laboratoire en se consacrant aux codirections des thèses et co-rédaction des ouvrages scientifiques collectifs. Aussi, il est resté présent dans nos esprits, tant sa personnalité et ses actions ont été appréciées par notre communauté.
Je me souviens encore doctorante, la création du groupe de recherche « Commande des Systèmes Electriques » au LEEI en 1979 par le nouveau Professeur de l’ENSEEIHT, Bernard de Fornel. Il a assuré ensuite jusqu’à 1983, la responsabilité de ce groupe composé des trois personnes, Jean-Claude HAPIOT et moi-même. Ce fut un embryon du groupe de recherche actuel « CODIASE » au LAPLACE.
Passionné et entreprenant, il nous a impliqués directement dans la modernisation profonde de la Filière d’Electrotechnique de l’ENSEEIHT, dont il a dirigée de 1983 à 1994, par la création des nouvelles thématiques : « Commandes des machines », « Commande Numérique Temps Réel », initiées à Toulouse, à l’ENSEEIHT. Tout en parallèle, il a œuvré comme chercheur pour le développement dynamique et constamment actualisé des thématiques de recherche sur les « Commandes » et « Observations » des machines électriques en intégrant dans ces activités ses collaborateurs : jeunes docteurs et maitres des conférences.
Bernard a fortement influencé nos carrières professionnelles, et en ce qui me concerne, comme Directeur de mon Doctorat et Référent de mon Doctorat Es Science. Je l’ai considéré comme mon deuxième père en « recherche - enseignement », il était toujours de bon conseil, juste, attentif, compréhensif et volontaire pour nous propulser dans le futur avec un esprit de grand humaniste. Ainsi, j’ai participé activement à ses côtés au sein des coopérations nationales universitaires de l’Intergroupe « Electrotechnique-Automatique » et des GDRs, industrielles (Alsthom Power, Alstom Transport, Scheider Electric, Airbus) et internationales (Maroc, Tunisie, Liban, Canada).
Dans la douleur et tristesse en accompagnant son départ je souhaite modestement te témoigner notre sympathie en rendant hommage à un Collègue, à un Grand Homme qui a tant compté dans ma vie et dans la vie de chacun de ses doctorants répartis aujourd’hui entre la France et le monde entier.
Chère Marie-France, Bernard restera dans nos pensées un homme exemplaire, un scientifique et un précurseur de renommé internationale, un battant, un défenseur de juste cause, un humaniste et un homme de paix. En adressant mes condoléances les plus sincères pour toi et toute ta famille, je te prie de croire en ma profonde amitié.
Maria DAVID,
Son ancienne Thésarde, sa collaboratrice
Professeur, Groupe CODIASE au LAPLACE


Nous avons toujours eu de bonnes relations d’amitiés et des échanges scientifiques passionnants.
Je n’oublierai jamais quand Bernard m’a sollicité comme enseignant des Microondes pour assurer le cours sur cette thématique aux élèves ingénieurs da la Filière Électrotechnique de l’ENSEEIHT.
Ce cours a ensuite évolué en enseignement de la Compatibilité Électromagnétique (CEM) destiné aux étudiants de 3ème Année du Département Génie Electrique–Automatique (GEA), devenu Electronique, Energie Electrique et Automatique (3EA).
Marie-France, avec une grande tristesse j’adresse mes les plus sincères condoléances à toute votre famille

Jacques DAVID, longtemps collègue électronicien
Professeur, Groupe GRE au LAPLACE


Je me rappelle de Bernard De Fornel comme mon professeur durant mes études à l’ENSEEIHT mais surtout comme mon directeur de thèse de Docteur Ingénieur. Il était toujours disponible mais exigeant. Il fallait bien réfléchir avant de venir lui poser une question ou un problème. Une belle école dans la vie d’un chercheur.
Et puis bien ensuite de nombreux échanges surtout dans le cadre d’EPE. On se rappelle tous de l’EPE 2003 qui lui doit beaucoup.
C’était une personne d’une grande rigueur et d’une honnêteté foncière. J’ai eu de nombreuses discussions avec lui sur la philosophie et la religion. Il était entier, parfois austère mais toujours très humain.
Cette nouvelle m’a donné un coup.
Je suis impressionné de voir la grande communauté de ses élèves doctorants à travers le monde.

Je souhaite témoigner toutes mes condoléances à son épouse et à ses proches. C’est vraiment encore plus difficile de perdre un proche dans ces moments de confinement.

Bernard, merci de m’avoir introduit à la recherche et à la recherche rigoureuse.
Je pense fort à toi
Frederick BORDRY


Cher Bernard,

Grande tristesse de te savoir parti dans ces circonstances ! Nous avons la chance d’avoir un métier passion, mais pour cela il faut avoir une référence pour allumer la flamme, un mentor pour la conserver, ce que tu as été pour ma part. Quelques images reviennent pour me rappeler l’homme que tu as été.

Réunion de thèse avec le duo que tu formes avec Maria, un modèle de co-encadrement à garder en tête. Rien ne marche. Après avoir tourné et retourné le problème dans tous les sens. Tu jettes un coup d’œil sur mes courbes de simulation, et tu me conseilles de regarder une équation en particulier. Je suis un peu médusé, j’ai du mal à comprendre, tu n’as même pas regardé mes équations ! Evidemment, tout se débloque, j’apprends ce qu’est l’expertise scientifique.

Jeune maître de conférences à Lille, tu viens prendre diner à la maison, lors d’une visite dans le Nord. Je vais chercher une bonne bouteille, et quand je reviens, mon gamin de 2 ans est agrippé à ta barbe ; je suis un peu gêné, mais tu es le plus heureux des hommes à jouer ainsi au Père Noel. On peut donc être un grand scientifique et un bon vivant !

Un GDR se monte, tu m’appelles pour me demander de piloter un groupe de travail national, alors que je commence ma carrière à pas hésitants. Je doute, mais tu réussis à me convaincre en me disant qu’un capitaine de foot ne peut que relever le défi d’un tel projet collectif. Il va falloir que je sache transmettre le témoin à mon tour.

Tu présentes EPE 2013 à Graz, en 2011, dans le grand amphithéâtre, avec un accent à couper au couteau, comme le mien. « Toulouse, with the famous… heu… chanteur… Claude Nougaro ». La salle est pliée de rire, tu continues avec le sourire. Tu me dis juste après « les gens ont compris, c’est l’essentiel ». Je comprends ce jour-là que la reconnaissance internationale n’est pas une question de pratique de la langue anglaise.

Il me reste en tête encore plein de bons moments, ton plaisir à venir à mon mariage et à danser avec ma femme, nos discussions sur mon « militantisme », sur tes implications associatives, sur la société, sur la gastronomie… et sur la science.

Merci Bernard, nous te gardons dans nos mémoires comme une référence de rigueur scientifique, d’honnêteté intellectuelle, d’ouverture d’esprit et d’humanisme.

Je pense à Marie-France et à tes proches, en leur exprimant mon soutien,

Bon voyage… et à un de ces jours !
Alain Bouscayrol
Un de tes doctorants en commande de machine, parmi tant d’autres, aujourd’hui responsable de l’équipe Commande du L2EP de l’Université de Lille.


Il est déjà loin ce jour où j’ai rencontré Bernard pour la 1ière fois dans son bureau et qu’il griffonna à la plume quelques lignes pour mon sujet de thèse. Ce court texte m’a occupé quelques années et ce fut le début d’une longue relation initiatique qui m’a donné le gout pour le métier, je l’en remercie. Directeur de Thèse puis garant scientifique de l’HDR et enfin collègue, je garde de lui le souvenir d’un esprit vif, rigoureux et empreint d’une grande humanité au service de la communauté. Il a ouvert des voies de coopération toujours actives aujourd’hui (Tunisie, Liban, ..) et a construit de nouveaux ponts entre les disciplines comme par exemple la création de l’inter GDR et a fortement contribué à l’émergence de relations européennes. L’esprit universitaire qu’il incarnait reste pour moi un exemple à suivre. Mes pensées se tournent vers son épouse et ses enfants à qui je présente mes sincères condoléances.
Maurice FADEL


J’ai connu Bernard tout d’abord en tant qu’élève ingénieur. Il était alors un enseignant rigoureux et un directeur de filière très soucieux de la qualité de la formation et aussi de l’équité. Par la suite, lors de la préparation de ma thèse au LEEI, j’ai pu aussi découvrir sa profonde humanité et son engagement pour l’ENSEEIHT.
J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille.
Stéphane Clénet, Professeur, L2EP


Avec le meme enthousiaste chacun pour notre discipline et bravant les scepticismes des classiques, nous avions crée cet Inter GdR, au service de la collaboration.
Ce fut une très belle rencontre, rencontre avec un passionné, avide de découvertes et de nouveaux horizons et qui ne lachait rien.
C’était un grand Monsieur.
Je m associe a cette immense tristesse et présente mes très sincères condoléances à la famille de Bernard
Dorothée Normand-Cyrot


J’ai eu le plaisir, la joie et l’honneur de travailler avec Bernard DE FORNEL dans le cadre de l’inter GDR électrotechnique automatique.
C’était un collègue affable, ouvert, brillant, efficace. Il a été le rouage principal de la formation de l’inter GDR et je me rappellerais toujours de nos longues discussions passionnées soit à Toulouse, soit à Paris autour d’un bon verre accompagné d’un excellent plat.

Toutes mes condoléances.
Jean-Pierre


I had the honor to meet Prof. De Fornel several times. I was always impressed by his scientific achievements, force giving enthusiasm and his humanity. We are very grateful for his fruitful visits to Gdańsk, Poland establishing research cooperation and student exchange.
My heartfelt condolences go out to his wife and his family. He will be sorely missed by all of us who knew him

Prof. Piotr J. Chrzan
Head of Power Electronics and Electrical Machines Department, Faculty of Electrical and Control Engineering, Gdansk University of Technology


Je fais la connaissance de Bernard sans le connaître, sans le rencontrer en lisant sa thèse d’état fin des années 70, dans le but de monter un cours sur les régimes transitoires des machines. Bien plus tard, nous avons sympathisé dans le cadre d’une collaboration tripartite avec l’Ecole d’Ingénieurs de Tunis. Au delà de la relation professionnelle, est venue la relation amicale. C’est alors que nous avons découvert la famille De Fornel et bien d’autres. Je retiens, au delà du scientifique confirmé et reconnu, un homme direct, passionné, engagé, humain, pétillant, ne manquant parfois pas d’humour et bon public. C’est avec beaucoup d’amertume que je salue le départ de ce collègue et ami.
Jean-Paul HAUTIER


Arrivés au Labo et partis en retraite pratiquement aux mêmes dates, nous avons eu deux carrières parallèles. J’ai donc pu apprécier ses qualités humaines, scientifiques et amicales pendant près de 40 ans.
Grande perte pour Marie-France, leurs enfants et leurs proches, c’est aussi un enseignant-chercheur remarquable qui disparaît de la grande famille du Génie Electrique partout où il a laissé son empreinte.
Un ami droit et fidèle s’en est allé.
Henri FOCH


You were a great professor, thank you very much for everything you taught us.
Luis Marroyo


On behalf of the Rector and the academic community of the Gdańsk University of Technology, I would like to express our deep regret at the passing of Professor Bernard de Fornel, outstanding researcher, a great supporter of cooperation in research and teaching between the Institute National Polytechnique de Toulouse and the Gdańsk University of Technology and – first of all – a man of a great heart for others. I also wish to express our sympathy with His Family who face a particularly hard experience at this traumatic time.
Janusz Nieznański
Vice-Rector, Gdańsk University of Technology


Chère Madame de Fornel,

Je souhaiterais vous exprimer ainsi qu’à votre famille, en mon nom personnel et au nom des doctorants et des étudiants de l’Université de Technologie de Gdańsk, notre plus profonde sympathie et nos regrets les plus sincères.
J’ai rencontré le prof. Bertrand en 1996, alors que j’étais reçu à l’INPT en tant que professeur invité.
Mon séjour à l’INPT fut le résultat de la coopération de l’Université de Technologie de Gdańsk et de l’INPT.
Le professeur Jerzy Jaczewski fut le pionnier de la coopération de l’Université de Technologie de Gdańsk, suivi par le prof. Romuald Szczęsny.
J’ai été impressionné par la gentillesse du professeur de Fornel et l’aide qu’il m’a apportée lorsque j’assumais les fonctions de professeur invité a l’INPT, ainsi que sa volonté d’élargir la coopération entre l’université de technologie de Gdańsk et l’INPT.
J’ai également eu l’honneur d’être invité à dîner chez le professeur de Fornel.
Cette coopération scientifique fructueuse a inclus (actuellement toujours en cours) : les problèmes de l’électronique de puissance, des entraînements et machines électriques, des thèses en co-tutelle et des échanges d’étudiants dans le cadre des programmes Socrates et Erasmus.
La disparition du professeur Bertrand de Fornel est une perte irréparable pour de nombreuses raisons : un scientifique exceptionnel, un merveilleux ingénieur, un professeur extraordinaire, un organisateur distingué.
Il était un exemple frappant de l’importance de la profession d’ingénieur, de scientifique, d’enseignant et d’humaniste.
Sa passion pour l’engagement envers la communauté chrétienne et l’aide à son prochain était extraordinaire.

« ...d’entre les morts ressucitera celui en faveur duquel un autre homme intercédera et dira : voici, un homme bon est mort, je témoigne que celui qui est mort était un homme bon. »
( - Priest prof. Józef Tischner : « Wiara ze słuchnia » (« La foi de l’écoute »), ZNAK, Cracovie, Pologne, 2009, p. 217.)

Je témoigne que Bernard de Fornel était un Homme bon : un Homme avec une âme, un Homme avec un grand cœur,
un Homme avec un sens de l’humour exeptionnel.

Cher Bernard : Je ne dis pas adieu - je dis à bientôt (au revoir).

Le professeur Bernard de Fornel restera toujours dans notre mémoire !

Repose dans la paix de Jésus.

Très cordialement,

Mieczysław Ronkowski
Professeur à l’Université de Technologie de Gdansk
Département d’Electronique de Puissance et des Machines Electriques


Un Grand Hommage avec tout mon respect à Bernard de Fornel, mon Directeur de Thèse, un homme rigoureux, strict et honnéte mais avant tout très humain, avec qui j’ai appris ce qu’était la recherche et ses aléas.

Jean-Marie Farines,
Professeur à l’UFSC (Brésil)


J’ai eu l’occasion de rencontrer Bernard De Fornel à mon arrivée au LEEI en 1992. Il enseignait en DEA de Génie Electrique la commande de la machine asynchrone dont il était un spécialiste passionné. Je l’ai ensuite côtoyé durant ma thèse, en tant que moniteur normalien, il exerçait alors les fonctions de directeur de département de formation. Quelques années après, fortement impliqué dans les relations internationales, Bernard De Fornel m’avait intégré à l’équipe enseignante dans la coopération avec l’ESIB au Liban. C’est ainsi, grâce à lui, que j’ai pu découvrir un pays aux multiples facettes et me faire de bons amis.

Très bon gestionnaire, Bernard De Fornel s’est beaucoup investi pour l’intérêt général. Il a contribué au rayonnement international de notre communauté en particulier au travers de l’association EPE dont il était un membre très actif. Il savait prendre du recul sur le quotidien et j’appréciais sa hauteur de vue sur des questions de fond tout comme la justesse de ses analyses. Je garderai en mémoire un homme d’une grande rigueur scientifique et d’une grande intégrité sur le plan humain.
Frédéric Richardeau, 12 avril 2020


Octobre 1993 : j’ai eu l’honneur d’avoir comme rapporteur de ma thèse le Professeur Bernard de Fornel. Les échanges avec lui ont été une belle expérience. J’ai pu apprécier sa très grande compétence mais surtout sa grande humilité et simplicité. Un grand monsieur ! Reposez en paix Professeur.
Demba Diallo


D’abord mes sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à l’équipe de l’édifice Laplace. Il manquera une brique.
Des souvenirs d’une extrême lucidité scientifique, d’une spontanéité dans les échanges, et toujours une grande rigueur.
Mais aussi de ses grandes qualités d’humain.
Les ingénieurs et chercheurs qui ont eu le privilège de le rencontrer à Lausanne lors de jurys de thèse par exemple s’associeront certainement à ce message et à cette reconnaissance.
Alfred Rufer


With great sadness I read the news about the death of prof. Bernard de Fornel. I had the opportunity to meet Him during my stays in Toulouse on an Erasmus scholarship. I have always been very nice and friendly received in Toulouse. With the departure of loved ones, there is always a void around us, but hope gives the thought of eternal life. I am praying for the peace of his soul, may a just and gracious God accept His souls in heaven.
Jaroslaw Guzinski


Professeur Bernard De Fornel est un des meilleurs scientifiques dans le domaine de la vitesse variable, il est plus qu’un enseignant-Chercheur MAIS il est un aussi très humain avec un cœur qui aime toute l’humanité du monde avec une citoyenneté exceptionnelle. Bref pour moi il a été plus que un directeur de thèse, sur les systèmes multi-machines multi-convertisseurs très innovants pour des secteurs industrielles très variées, MAIS aussi un père. C’est grâce à lui aussi que la commande des convertisseurs statiques avec toute les originalités et les applications industrielles a été introduite dans pas mal de pays entre autre la Tunisie,
Prof Jamel BELHADJ.


Avec le changement d’adresse de Bernard De Fornel, la communauté scientifique perd un homme attachant et sympathique. Je garde un bon souvenir du professeur-chercheur que je peux décrire comme étant un humaniste sans frontière, un homme généreux dans ses propos et ses actions et aussi disponible pour aider ; il avait en lui beaucoup de science et également d’humanité.
Mes condoléances pour sa famille, ses proches et pour ses collègues.

Kamal Al-Haddad
Professeur à l’école de technologie supérieure, Montréal, Québec
Membre de l’Académie des Sciences et Fellow de la Société Royale du Canada


Thanks for your professionalism !
Elena Lomonova


Mesdames, Messieurs, sa famille.
A la réflexion, j’ai peu connu Bernard. J’en garde pourtant le souvenir d’un homme droit,passionné et compétent, un scientifique à juste titre reconnu à l’étranger, mais aussi un directeur de thèse rigoureux mais juste, présent et à l’écoute, ainsi qu’un homme soucieux d malheur et du bonheur du monde.
Par son investissement sans faille dans ses missions, professionnelles (et je crois aussi, privées), il nous laisse le souvenir d’une personne que nous n’oublierons pas.
Toutes mes condoléances
Pascal Maussion


J’ai rencontré le Professeur Bernard De Fornel pour la première fois en Juin 1995 lors de sa première mission à l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Beyrouth (ESIB), sur invitation du Doyen Maroun Asmar, afin de démarrer une coopération avec l’ENSEEIHT permettant de lancer un DEA (devenu par la suite un Master) en Génie Electrique à l’ESIB qui a démarré durant l’année universitaire 1996/1997.
J’ai eu la chance de constater l’implication du Professeur De Fornel au fil des années et les efforts qu’il a fournis pour garantir la réussite de ce pari. Ces efforts ont particulièrement consisté à impliquer un grand nombre de Professeurs et d’Experts Français dans les enseignements théoriques et dans l’encadrement des mémoires de recherche.
Ayant ensuite préparé ma thèse à l’INP-ENSEEIHT de Toulouse sous sa direction, j’ai eu l’occasion d’apprécier sa compétence scientifique, sa rigueur et son soutien moral qui m’ont été d’une grande aide durant cette période.
J’aimerai aussi rendre un hommage particulier à Bernard De Fornel en tant qu’ami et homme de foi car au fil des années, une amitié profonde s’est nouée entre nous ce qui m’a permis de mieux le connaître et d’apprécier son engagement chrétien et social.
Les conditions de sa disparition m’ont beaucoup attristé mais j’ai confiance que tous les souvenirs que je garde depuis que je l’ai connu, contribueront à atténuer cette tristesse.
Finalement, je tiens à présenter mes sincères condoléances à son épouse Marie-France et à toute sa famille.

Que son âme repose en paix.
Ragi Ghosn, Professeur à l’ESIB