Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse de Maxime BAFOIL

par Laurence Laffont - publié le , mis à jour le

Maxime BAFOIL soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés Stimulation de la germination des graines et de leur croissance par plasmas froids à la pression atmosphérique le lundi 2 novembre 2020 à 10h00 au LAPLACE, site UPS, 118 Route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 9.

Ses travaux ont été dirigés par Monsieur Mohammed YOUSFI et Monsieur Christophe DUNAND.

Au vu des circonstances actuelles, la soutenance se déroulera en visio-conférence.
Il est possible d’y assister via le lien zoom suivant (modifié le 02/11/2020) :

https://zoom.us/j/99056759720?pwd=MUZOdG03VXJGRHUxd3hacEN0KzloZz09

ID de réunion : 990 5675 9720
Code secret : 7cwvtp

La soutenance commence à 10h mais le lien sera valable un quart d’heure avant. Veillez à bien éteindre votre caméra et micro en vous connectant.

Jury :
M. Mohammed YOUSFI - Université Toulouse III - Paul Sabatier - Co-directeur de thèse
Mme Farzaneh AREFI KHONSARI - LISE - CNRS UMR8235, Université Sorbonne Université - Rapporteure
M. Loïc RAJJOU IJPB, Institut Jean-Pierre Bourgin (INRA, AgroParisTech, CNRS, Université Paris-Saclay) - Rapporteur
M. Thierry DUFOUR - Sorbonne Université - Examinateur
M. Christophe DUNAND - Université Toulouse III - Paul Sabatier - Co-directeur de thèse
M. Nofel MERBAHI - Université Toulouse III - Paul Sabatier - Examinateur

Résumé  :

Ces travaux s’inscrivent à la convergence des domaines de la physique des plasmas et de la biologie végétale. L’objectif de cette thèse est de contribuer à apporter des éléments de réponses quant aux mécanismes impliqués dans les effets des plasmas froids à pression atmosphérique sur la germination des graines et le développement des plantes.

La plante modèle en biologie végétale Arabidopsis Thaliana est en grande partie utilisée ; en considérant le génotype de référence Col-0 et deux mutants présentant un défaut de synthèse de la couche externe imperméable de la graine (gl2 et gpat5) afin de mieux mettre en évidence l’effet du plasma notamment sur les stress osmotiques et salins. Pour le traitement direct des graines afin de favoriser la germination, les plasmas d’air générés par décharges à barrières diélectriques à électrode flottante (FE-DBD) sont utilisés. Le traitement indirect, servant à la stimulation de la croissance de la plante, utilise l’eau activée par plasma (PAW) grâce aux jets DBD de plasma d’hélium.

Les résultats montrent un effet positif du traitement au plasma généré dans l’air ambiant par le dispositif FE-DBD et également par un dispositif corona multi-pointes. Ces traitements directs des graines permettent une augmentation du taux de germination mais surtout une augmentation de la vitesse de germination. Une analyse de la perméabilité des graines a mis en évidence un changement à la surface des graines dû à un effet physique du plasma pouvant être qualifié de gravure de la surface. L’analyse des résidus de surface montre un changement en composition lipidique. Cela étant fortement corrélé avec la germination, ces résultats permettent la mise en évidence des pistes de compréhension des effets des plasmas sur la germination liée notamment aux changements de surface des graines. .

Dans une seconde partie, le traitement indirect des plantes par le PAW a pour effet une augmentation significative de la vitesse de croissance. Le plasma créant en phase aqueuse un nombre certains d’espèces réactives de l’oxygène et de l’azote (notamment des nitrates et de l’ammonium) qui agissent de façon synergique comme un engrais stimulant la croissance des plantes.

Mots-clés  : Plasma froid, Germination, Arabidopsis thaliana, Espèces réactives de l’oxygène et de l’azote, Plasma-agriculture, Développement des plantes