Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher




Accueil > Actualités

Morphing study by integrated electroactive actuator-sensors for the optimization of aerodynamic performance

par Laurence Laffont - publié le , mis à jour le

la soutenance de thèse de Mateus CARVALHO, intitulée "Morphing study by integrated electroactive actuator-sensors for the optimization of aerodynamic performance" se tiendra le jeudi 1er juillet 2021 à 14h30 en salle des thèses C002 de l’ENSEEITH.

Les places seront limitées en raison des mesures sanitaires actuellement en vigueur mais vous pourrez également assister à la soutenance via Zoom :
https://inp-toulouse-fr.zoom.us/j/99543977306.

Composition du jury :
Jean-François ROUCHON - Professeur, LAPLACE
Marianna BRAZA - Directrice de Recherche CNRS, IMFT
Henda DJERIDI - Professeure, LEGI Grenoble
Denis DARRACQ - Head of Flight Physics Research & Technology, Airbus Toulouse
Frank THIELE - Professeur, Technical University of Berlin
Lionel PETIT - Professeur, INSA-Lyon
Yannick HOARAU - Professeur, ICube Unistra

Résumé :

Au cours des 20 prochaines années, le nombre de voyageurs aériens dans le monde devrait presque doubler par rapport au nombre actuel. Cette croissance est suivie par l’augmentation éminente des émissions de gaz à effet de serre liées au changement climatique. Une autre conséquence évidente est l’augmentation des coûts d’exploitation des compagnies aériennes. Ces facteurs expliquent la nécessité d’améliorer l’efficacité des avions modernes. Parmi ces études, il y a le projet européen Smart Morphing and Sensing. L’objectif de ce projet est de concevoir un système d’actionneurs électroactifs pour deux échelles de temps différentes. Des alliages à mémoire de forme (SMA) sont utilisés pour le contrôle de la cambrure à basse fréquence d’un prototype d’aile A320 à échelle réduite, développé par LAPLACE, tandis que des actionneurs piézoélectriques sont responsables de la vibration à haute fréquence de son bord de fuite.
Les expériences ont été réalisées dans la soufflerie subsonique S4 des installations IMFT à Toulouse pour analyser la dynamique de la couche de cisaillement. Les résultats de TR-PIV ont été acquis à des nombres de Reynolds de 700k et 1 million. De plus, des mesures de portance et de pression instationnaire ont été obtenues à différentes vitesses amont. Une analyse spectrale a été calculée pour étudier les effets du morphing sur la manipulation des tourbillons et la réduction de la turbulence.

Ajouter un événement iCal