Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse de Beatrice FRAGGE

par Laurence Laffont - publié le

La soutenance de thèse de Beatrice FRAGGE, intitulée Allumage d’une chambre de combustion par retournement temporel micro-onde, aura lieu le jeudi 17 mars 2022 à 10h dans la salle des Colloques (Bâtiment 3R2, campus UPS)

Pour des raisons liées aux restrictions sanitaires, les places seront limitées.
Un mail peut être envoyé directement à Beatrice pour obtenir le lien de visioconférence.

Jury :

Ana LACOSTE (Professeure, LPSC/IN2P3, Grenoble), Rapporteure

Marc BELLENOUE (Professeur, PPRIME, Poitiers), Rapporteur

Valérie VIGNERAS (Professeure, INP Bordeaux), Examinatrice

Éric FREYSZ (Directeur de recherche, Université de Bordeaux), Examinateur

Jérôme SOKOLOFF (Maître de conférences, Université de Toulouse 3), Directeur de thèse

Olivier ROUZAUD (Maître de recherche, ONERA Toulouse), Co-directeur de thèse

Olivier PASCAL (Professeur, Université de Toulouse 3), Co-encadrant

Mikaël ORAIN (Maître de recherche, ONERA Fauga Mauzac), Co-encadrant

Franck Hervy (DGA ), Invité

Résumé :

Cette thèse présente une nouvelle approche d’allumage des foyers aérobies basée sur le retournement temporel microonde. Dans la première partie on montre les bases de la théorie de combustion diphasique, le système d’allumage classique qu’est la bougie à arc ainsi que l’histoire et le fonctionnement du retournement temporel spécifiquement dans le cadre de cette étude. Le remplacement de la bougie à arc est un sujet largement étudié et on montre l’état de l’art des différentes approches. La première étape de notre étude est l’étude de la capacité d’un plasma créé par des micro-ondes focalisées pour allumer un carburant liquide. Cette étape est décrite dans la partie II de ce manuscrit, qui traite le premier banc d’essai conçu pendant les travaux de thèse. Cette étude se fait dans une cavité résonante avec des initiateurs et un train de gouttes de carburant. On explique l’intérêt et la démarche adoptée pour la conception de ce banc d’essai avant de montrer les résultats d’allumage des gouttes d’éthanol et de kérosène.Dans la troisième partie on passe au retournement temporel (RT). Pour l’étude du claquage d’un plasma par RT dans l’air à pression ambiante, on a conçu un deuxième banc d’essai constitué d’une cavité multimodale de grande taille. On présente la conception de la cavité ainsi que les premiers essais RT en basse puissance. Après l’optimisation du RT, on passe aux essais en puissance. On utilise à nouveau des initiateurs (de type SRR) pour augmenter le champ électrique. Les résultats montrent un claquage réussi avec un signal sinusoïdal et un signal RT. On finit cette partie avec des tests d’allumage d’un brouillard de kérosène soit avec une bougie à arc soit les plasmas claqués par signal sinusoïdal ou RT dans les gaps des SRRs. Pendant ces travaux de thèse, deux bancs d’essai ont été conçus à partir de zéro.

Ajouter un événement iCal