Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher



Groupes de recherche


Accueil > Actualités

Soutenance de Thèse : Joseph-Marie PLEWA

par Agnès Gaunie Picart - publié le

"Simulation d’une décharge couronne pointe-plan dans l’air : calcul haute performance, algorithmes de résolution de l’équation de Poisson et analyses physiques"

Vendredi 13 octobre à 10h00 , Salle des Colloques du Bâtiment 3R2 ( site de l’Université Paul Sabatier)

Composition du Jury :

M. RHALLABI Ahmed, Professeur à l’Université de Nantes (Rapporteur)
M. LAUX Christophe, Professeur à CentraleSupelec Paris (Rapporteur)
Mme BONIFACI Nelly, Chargé de Recherche au Laboratoire de Génie Electrique de
Grenoble G2Elab (Examinatrice)
M. YOUSFI Mohammed, Directeur de Recherche au Laboratoire LAPLACE (Examinateur)
M. EICHWALD Olivier, Professeur à l’Université de Toulouse 3 Paul Sabatier (Directeur de thèse)
M. DUCASSE Olivier, Maître de Conférences à l’Université de Toulouse 3 Paul Sabatier (Co-directeur de thèse)
M. DESSANTE Philippe, Professeur à CentraleSupelec Paris (Invité)
M. RENON Nicolas, Ingénieur-calcul à l’Université de Toulouse 3 Paul Sabatier, CALMIP (Invité)

Résumé :
Cette thèse se rapporte à la simulation tridimensionnelle (3D) des décharges couronnes à l’aide du calcul haute performance. Lorsqu’on applique une impulsion de haute tension entre une pointe et un plan, les lignes de champ électrique fortement resserrées autour de la pointe induisent la propagation simultanée de plusieurs streamers et la formation d’une décharge couronne de structure arborescente. Dans ces conditions, seule une simulation électro-hydrodynamique 3D est apte à reproduire cette structure et fournir les ordres de grandeur de l’énergie déposée et de la concentration des espèces créées durant la phase de décharge. Cependant, cette simulation 3D est très consommatrice en temps et mémoire de calcul et n’est désormais accessible que grâce à l’accroissement permanent de la puissance des ordinateurs dédié au calcul haute performance.

Dans le cadre d’une simulation électro-hydrodynamique 3D, une attention particulière doit être prise concernant l’efficacité des solvers à résoudre les équations elliptiques 3D car leur contribution en termes de temps de calcul peut dépasser 80% du temps global de la simulation. Ainsi, une partie de manuscrit est consacrée aux tests de performances de méthodes de résolution d’équations elliptiques directes ou itératives telle que SOR R&B, BiCGSTAB et MUMPS, en utilisant le calcul massivement parallèle et les librairies MPI. Les calculs sont réalisés sur le supercalculateur EOS du réseau CALMIP, avec un nombre de cœurs de calcul allant jusqu’à 1800, et un nombre de mailles atteignant 8003 (soit plus 1/2 Milliard de mailles). Les tests de performances sont réalisés en statique sur le calcul du potentiel géométrique et en dynamique en propageant une densité de charge d’espace analytique caractéristique des streamers.

Pour réaliser une simulation complète 3D de la décharge il faut également intégrer au programme un algorithme capable de résoudre les équations de transport de particule chargée à fort gradients de densité caractéristiques aux streamers. Dans ce manuscrit, l’algorithme MUSCL est testé dans différentes conditions de propagation d’un cube de densité (à vitesse homogène ou non homogène spatialement) afin d’optimiser le transport des densités d’espèces chargées impliquées. Le code 3D, conçu pour résoudre le modèle électro-hydrodynamique complet de la décharge (couplant les équations de transport, de Poisson et de cinétique réactionnelle) est ensuite validé par la confrontation des résultats 3D et 2D dans une condition de simulation présentant une symétrie de révolution autour de l’axe de propagation d’un streamer.

Enfin, les premiers résultats des simulations 3D de la phase décharge avec la propagation d’un ou plusieurs streamers asymétriques sont présentés et analysés. Ces simulations permettent de suivre la structure arborescente de la décharge lorsqu’on applique une tension pulsée entre une pointe et un plan. L’initiation de la structure arborescente est étudiée en fonction de la position de spots plasmas et de leur influence sur l’amorçage des streamers.